Articles parfumés

De la matière au parfum

Qui dit matière dit parfum. L’un ne va pas sans l’autre. Imaginer et créer un parfum nécessite des mois voire des années de travail intense pour obtenir une fragrance d’exception. Les créations olfactives ont chacune leur particularité, les rendant ainsi uniques. Elles ne cessent d’évoluer dans le temps au gré des matières, des ingrédients disponibles les composant. 

Mais qu’est-ce que la matière ? Elément vague, difficile parfois à définir, c’est ce qui va donner l’ADN au parfum, sa personnalité, le fait qu’il se distingue d’un autre. C’est l’élément qui le rend unique. 

Extraite de la nature, la matière peut être végétale, animale ou synthétique. Elle constitue l’élément essentiel qui va définir le caractère du parfum. Le travail du parfumeur est donc un véritable travail d’orfèvre, qui doit composer et jouer avec les notes. Et c’est ce qui a plu à Caroline. Les matières sont de véritables sources d’inspiration pour elle.

Passionnée dès son plus jeune âge par la parfumerie, la multitude de matières existantes lui permet de créer des compositions de fragrances, plus uniques les unes que les autres. Cashmeran, Vétiver, Santal…autant d’odeurs ayant chacune leur particularité olfactive et avec lesquelles Caroline travaille au quotidien. Telles de super-héroïnes, les matières ont le pouvoir d’évoquer des souvenirs, pouvant nous replonger directement en enfance par exemple. 

Et c’est ce qu’a vécu Caroline avec l’anthranilate de méthyle. Ce nom à consonance plutôt barbare ne vous dit peut être pas grand chose et pourtant, l’anthranilate de méthyle est une matière phare de la palette du parfumeur. Synthétisée en 1898, cette molécule chimique est présente dans de nombreux absolus de fleurs tels que la tubéreuse, le jasmin sambac, le gardénia, le champaka ou encore l’ylang-ylang. Caroline a découvert cette matière synthétique il y a maintenant une dizaine d’années. Devenue son ingrédient fétiche rapidement, l’anthranilate de méthyle est intimement lié à son enfance. Cette matière lui rappelle l’été brûlant qu’elle a connu en 1977. La fin de l’année scolaire approchait, et le soleil du mois de juin pointait le bout de son nez.

Lui évoquant l’odeur du goudron fondu, l’anthranilate de méthyle se rapporte directement à un moment de sa vie lorsqu’elle était dans la cour de récréation avec ses camarades d’école, en attendant tous sagement en rond pour le cours de sport. Brûlant, le soleil faisait fondre le goudron a vu d’oeil et c’est cette odeur que lui évoque cette matière si particulière…Un souvenir qu’elle garde désormais en mémoire, gravé par le pouvoir des odeurs. L’anthranilate de méthyle est utilisé dans les compositions fleuries, exotiques. Pouvant être associé à un côté presque « sale », on aime ou on déteste cette odeur. 

Alors, vous laisserez-vous charmer par cette odeur si particulière ?

Parfum de référence: Fleur d’oranger de Fragonard

De l’Art au Parfum, il n’y a qu’un pas…

« L’œuvre d’art répond à cette définition aussi facile à énoncer que difficile à comprendre : avoir survécu » énonçait Malraux. Le parfum porte en lui toute cette définition. Intemporel, le parfum est un véritable savoir-faire ancestral, prisé tout d’abord par les civilisations antiques. 

Partie intégrante du patrimoine français, le parfum est un art de vivre et s’impose désormais comme une évidence artistique. Chaque parfum est le fruit d’une histoire, d’un souvenir lui étant associé. Quel souvenir a souhaité transmettre le parfumeur ou la maison ?

Nombreux sont les parfumeurs étant considérés comme des artistes à part entière. La fragrance est l’art de s’exprimer et d’exprimer notre personnalité à travers une identité olfactive nous représentant. 

De nos jours, de nombreux musées semblent séduits par les sillages fruités, boisés, ambrés, gourmands etc que laissent les parfums sur leur chemin. Il faut dire que les expositions et parcours olfactifs ne cessent de fleurir partout en France. La France est le berceau de grands parfumeurs et a fait naitre de grands élixirs devenus légendaires de nos jours, comme le Chanel N°5. Cette élégance fleurie n’a rien perdu de son charme et continue d’être le parfum le plus vendu au monde encore de nos jours.

Pour en revenir au sujet, l’Art et le Parfum sont bel et bien liés. Nombreux sont les musées en France à associer peintures et parfums.

Le LAM, musée d’art moderne, contemporain et brut situé à Villeneuve d’Ascq (Hauts de France) a rapidement montré qu’Art et Parfum pouvaient être associés. Et c’est d’ailleurs Caroline CARON qui a su illustrer ce mouvement, lors de l’exposition « Les Primitifs modernes » mettant en lumière une sélection d’oeuvres étonnantes. 

Un parcours olfactif a été organisé pour l’occasion. Les oeuvres présentées étaient associées à un parfum, à une odeur. Séraphine, artiste peintre française, a vu ses oeuvres associées au parfum « Mûre et Musc » de l’Artisan Parfumeur. 

Avec sa base fruitée, ce parfum est en corrélation avec le tableau (grappes de raisins). 

Autre illustration avec le musée des Beaux Arts de Lille et son exposition mettant en lumière les Plans Reliefs. 

Cette exposition ayant eu lieu en mars 2019 a mis en avant les maquettes de 15 villes fortifiées du Nord de l’Europe, réalisées pour les plus anciennes au XVII ème siècle. Pour l’occasion, Caroline Caron a créé le «Parfum du Renouveau», permettant d’associer une odeur sur ces créations intemporelles.

Cet accord évoque le Printemps, le mois de Mars (Dieu de la Guerre, moment des hostilités et de la renaissance). 

Le départ aquatique et végétal donne le « la » et rappelle l’importance stratégique des canaux et du système hydraulique véritable barrière contre l’ennemi. Ce parfum est en lien direct avec l’Histoire. 

Quant au cœur floral, il révèle un accord bucolique, solaire et miellé celui du tilleul, fleur incontournable tant à cause de sa présence dans les villes qu’à son utilisation en tant que matériaux des maquettes. 

En arrière plan, les bois charpentent le sillage et laissent place aux notes coumarinées (amendées) des champs de l’époque. 

Véritable ode aux Plans Reliefs, le Parfum du Renouveau a su mettre en avant le projet et créer un véritable lien olfactif.